Carnet de voyage

Sri Lanka

Rendez-vous au pays du thé pour un voyage aux multiples découvertes, une variété d'élément à voir.
Avril 2018
12 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes arrivés à l'aéroport de Colombo à 4h35 du matin. C'est pour cette raison que j'avais au préalable réserver un Kiwi Taxi qui est venu directement nous chercher à l'aéroport pour nous amener à notre première destination : Dambulla. A peine nous sortons de l'aéroport que nous ressentons cette chaleur humide qui vient remplir nos poumons. Les oiseaux chantent déjà malgré qu'il fasse nuit noire. Après deux heures de voiture où nous avons déjà commencé notre sieste, nous voilà arrivés à notre premier logement. L'accueil est parfait. Nous sommes reçus avec une tasse de thé et des bananes directement prises de l'arbre. Après un repos plus que nécessaire (arrivée 4h30 ce qui correspond à 1h du matin en France), nous décidons de débuter le voyage par le célèbre Royal Rock Temple qui est une image emblématique du pays. Nous décidons de quitter l'hôtel et de nous y rendre à pied. Etonnamment tous les commerces sont fermés, seuls les chiens errants ainsi que la chaleur écrasante nous tiennent compagnie. Nous apprendrons plus tard que le Sri Lanka vient de fêter la nouvelle année 2018. Nous croisons quelques commerces vendant des bouteilles d'eau mais il nous faut arriver au pied du temple pour enfin pouvoir acheter deux bouteilles avec des dollars. Effectivement, en France, nous n'avons pas pu changer en Roupies sri lankais tout simplement parce qu'ils n'en avaient pas. La bouteille ne fait pas long feu. L'adaptation au climat risque d'être compliquée.

Le superbe temple se situe donc en hauteur. Avant d'atteindre la billetterie, il faut monter pas mal de marches. Nous rencontrons nos premiers singes. Les temples troglodytiques sont constitués de 5 grottes accueillants toutes des statues de bouddhas. Les statues et peintures constituent l'une des collections d'art sacré la plus importante et la plus évocatrice du pays. Arrivés au temple, nous pouvons également jouir d'une vue panoramique sur la campagne alentour.

En redescendant vers le village, nous arrivons à l'entrée principale au combien kitch. Nous décidons de nous arrêter en chemin manger notre premier Rice and Curry. Grosse erreur, par cette chaleur et en plein après-midi. Il vaut mieux éviter. Nous découvrons à peine ce plat, et première bouchée, nous nous faisons surprendre par les épices. Il nous sera impossible de le terminer et nous supplions le serveur de nous servir une glace pour refroidir nos papilles. Nous ferons attention la prochaine fois et étudierons le plat bien avant de nous lancer dans la dégustation.

Après ce repas nous ayant mis K.O, nous retournons à pied à notre hôtel pour poursuivre notre sieste qui sera essentielle pour poursuivre le voyage. La nuit tombe vers 18h30, les moustiques font leur entrée à mon grand désespoir.

Entrée au temple: 10$ pour les adultes, et gratuit pour les enfants.

Ne pas oublier de prendre de quoi se couvrir les jambes et les épaules sinon vous devrez louer un paréo sur place.

Vos chaussures sont à laisser à l'entrée du temple, elles sont gardées contre 20 Roupies.


2

Le petit déjeuner se fait au calme. Gamage, le propriétaire fait de multiples aller et retour pour nous trouver du pain mais comme tout lendemain de fête, tout est fermé. Nous mangeons alors les pâtisseries restantes du réveillon avec une omelette. L'omelette qui sera présente à absolument tous les petits déjeuners. N'ayant toujours pas un seul roupie, Gamage nous propose également de faire le change avec lui. Certainement pas très avantageux donc nous échangeons seulement quelques euros en attendant de trouver mieux. Il se propose également de nous amener directement à Sigiriya qui est à seulement 20kms de Dambulla. Les sri lankais sont serviables et gentils mais attendent toujours en retour un pourboire . Nous le payons donc 1800 Roupies, le prix que nous aurait fait un tuck tuck. Cependant, il se décarcasse pour trouver le lieu exact de notre hôtel et nous dépose juste devant. Une fois les sacs à dos déposés nous voilà partie à pied jusqu'à l'entrée du Lion Rock. Et là, nous faisons fasse à une quantité de monde malgré qu'il soit 9h du matin. La chaleur n'en parlons pas non plus. Oui oui oui, je vais souvent en parler de cette chaleur! Les touristes sont déjà sur le coup, font déjà la queue sur les escaliers.

Cet imposant et légendaire rocher est certainement le site le plus spectaculaire du Sri Lanka. Ce mystérieux Rock aux parois verticales cache les vestiges d'une ancienne civilisation. Il s'agirait du centre de l'éphémère Royaume de Kassapa. Nous débutons notre ascension comme tous les locaux. Ils étaient en vacances à ce moment là. Nous avons croisé que très peu d'européens. A mis-chemin du sommet, et après avoir passés des escaliers en colimaçons, nous arrivons aux fresques représentants des femmes pulpeuses qui seraient soit des nymphes célestes soit des concubines du roi. La galerie est dans la roche et a pu ainsi être protégée du soleil. Ils ont tout de même aménagé et ajouté des bâches. Les photos sont interdites à cet endroit. Enfin nous arrivons à l'entrée de l'ancien palais (ou monastère. Les recherches sont encore en cours) et à ses fameuses pâtes de lion.

L'affluence au début de l'ascension 

Une pause s'impose afin de se mettre un peu à l'ombre, boire un peu d'eau qui est déjà chaude.

L'ascension se poursuit, nous arrivons au sommet et là.... wouah. Nous comprenons vite pourquoi ce rocher est un incontournable de l'île.

Une fois que l'on en a pris plein les yeux, nous redescendons et flânons dans les jardins royaux à la recherche d'ombre et d'eau fraiche. Nous retournons à pied au logement, découvrons notre chambre. Toute en simplicité. Nous croisons une mangouste dans le jardin. Malheureusement la clim n'est pas comptée dans le tarif. Nous décidons de nous en passer pour la nuit et estimons sur le moment que le ventilateur fera l'affaire. Deuxième grosse erreur!

Nous prenons alors notre premier tuck tuck pour nous rendre en fin de journée au rocher Pidurangala. Beaucoup moins connu que le Lion Rock et pourtant situé qu'à 1 km au Nord et offrant une vue incroyable sur ce dernier. Nous y allons pour la Golden Hour. Au tout début de l'ascension, il y a un temple et une billetterie. Il faut donc se couvrir le temps de passer le temple. La "balade" dure environ 30 minutes et la fin est assez abrupte. Il faut presque escalader. Mais tout comme son homologue, la vue est époustouflante. On arrive encore à apercevoir les touristes gravissant les escaliers du Lion Rock. Nous nous posons, pratiquement seuls. Sans un bruit, nous profitons de ce moment rien qu'à nous.

Notre premier Tuck tuck et un bouddha lors de l'ascension


Lion Rock 30$ par personne

3

Pour ce troisième jour, nous testons pour la première fois le bus local. A peine sortie de notre logement et par chance, nous tombons nez à nez avec le bus qui nous ramène sur Dambulla pour reprendre un autre bus. Le premier trajet se fait en 45 minutes. Très vite des gens sont contraints à rester debout. Mais nous ne savons pas encore ce qu'est réellement de "prendre le bus". Nous sommes aidés dans notre changement de bus, le "co-pilote" nous amène directement au prochain. Le bus est plein à craquer. Mais nous y montons tout de même une fois les sacs déposés dans le "coffre". C'est partie pour 2 heures de route, debout, collés les uns aux autres. Dans chaque bus il y a donc le chauffeur et le ramasseur de billet. Malgré la foule, il sait exactement où il en est. Qui a payé ou non. De temps en temps, le bus ralenti à peine, le "co-pilote" saute pour donner quelques billets en offrandes aux différentes statuettes de Bouddha que nous croisons sur le chemin. L'arrivée à Polonnaruwa se fait en quelques secondes. Aussitôt nous nous retrouvons dehors, le bus commence à démarrer alors que le sri lankais est encore entrain de récupérer nos sacs à dos dans le coffre. Ni vu ni connu, le bus disparait. Nous décidons par la suite de nous rendre seuls à notre prochain logement. Après quelques minutes d'hésitation nous y sommes. C'est un gentil couple qui nous accueille. Après de nombreux sourires échangés, nous convenons de diner directement sur place le soir un Rice and Curry préparé par la chef de la maison. Il est alors à peine 12h. Le couple nous propose également un tuck tuck pour 4 heures pour faire tout le tour de l'ancien palais royal. Heureusement que nous avons accepté parce que même s'il est possible de louer des vélos, nous nous sentions pas le courage de pédaler sous cette chaleur...

La cité ancienne de Polonnaruwa a été inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO en 1982. Effectivement, nous passons un très bon moment dans les ruines.

Le soir, nous profitions du meilleur Rice and Curry que nous mangerons durant tout le voyage. Nous nous méfions des épices et arrivons à gérer nos cuillères sans nous enflammer la langue. Nous décidons également de manger avec les doigts à la manière Sri lankaise. Malgré les explications de nos hôtes, nous ne sommes pas ressortis experts en la matière. Ce fut un moment plein de joie et de rire dont nous nous souviendrons encore longtemps.

L'ancien palais Royal : 25$ par personne

Le tuck tuck pour 4 heures: 2500 Rs


Sanctuary Cove Guest House

16 euros la nuit

4

Le lendemain, notre hôte nous propose de nous ramener directement à la gare principale de Polonnaruwa. Nous arrivons à temps pour le bus. J'avoue que nous avons eu de la chance parce que nous ne nous sommes pas réellement renseignés sur les horaires. C'est suite à ce qui se dit sur les forums que nous nous sommes rendus pour 8h30 à la gare. Le co-pilote nous débarrasse de nos sacs et en avant pour Kandy. Cette fois, 5 heures de bus nous attendent. Nous nous préparons mentalement. Sans aucunes surprises le bus est complet. Monsieur lève un étudiant de sa place pour que je m'y installe. J'avoue être très gênée mais apparement il descendait plus tôt que nous. Plus tôt c'est à dire qu'il a tout de même fait 3 heures de bus au lieu de 5... Mais au final même assise, les deux dernières heures m'ont paru une éternité. Les bras des gens debout on recouvert ma tête, j'avais l'impression de manquer d'air. Mais nous ressentons bien l'entraide. Les enfants ne restent jamais debout. Baptiste se retrouve avec un petit bout de chou sur ses genoux durant au moins une heure. La maman n'étant pas très loin. Les sacs des personnes debout sont également confiés aux personnes bénéficiant d'une place assise.


Voici une petite idée des bus. Et encore, la photo a été prise quand il y avait encore "plein" de places debout.






Après 5 heures, la délivrance! Arrivés à la gare de routière, ça grouille de monde dans tous les sens, le son des klaxons résonne dans toute la ville, les bus et les tuck tuck se côtoient. Et là, nous rencontrons Rushian. Un Sri Lankais qui se propose de nous accompagner à notre logement. Son sourire immense nous charme immédiatement. Voyant que le feeling passe, et certainement comme de nombreux conducteurs de tuck tuck, il nous montre un carnet avec toutes les appréciations des touristes qu'il a pu rencontrer. Après une longue discussion, il nous propose de nous suivre jusqu'à notre départ de Kandy. C'est à dire, nous faire découvrir la ville toute la journée du lendemain. Nous cédons à la tentation et sans regret. Je pense que seuls, nous n'aurions pas pu en faire autant. Impossible de parler du prix avec lui à ce moment. Mais nous ne savons pas l'expliquer, nous décidons de lui faire confiance. Dès le soir, il nous réserve deux places devant, pour un spectacle de danse traditionnel non loin du temple de la dent. Sur le trajet, il prend directement son rôle de guide au sérieux et nous raconte deux anecdotes. Il nous fait découvrir les premiers points de vue sur la ville.


Nous avons vu la troupe KANDYAN DANCE au Kandyan Cultural Centre. Tous les spectacles débutent à 17h. Nous avons payé 1000 Rs par personne.

Nous convenons d'une heure pour le lendemain. A 8h30, la journée visite commence. Enfin , pour nous, la journée commence à 4h du matin lorsque nous sommes réveillés par l'Imam de la ville et la prière. Sur le coup, nous faisons un tas de recherches. Dans le berceau du bouddhisme, il y a bien une partie musulmane. Heureusement que nous sommes un peu excentrés de la ville. J'en profite pour observer le lever du soleil de notre terrasse.

Nous débutons par cet immense Bouddha blanc qui surplombe Kandy. De notre hôtel nous le voyons également. Il s'agit de la statue Bahiravokanda Vihara Buddha. Rushian ne joue pas seulement le rôle de taxi, il partage avec nous ses connaissances. Nous apprenons grâce à lui l'histoire de Bouddha. La vue sur Kandy est vraiment appréciable.

Nous poursuivons notre périple vers le Kandy War Cemetory. Des soldats tombés en défendant le Sri Lanka durant la Seconde Guerre Mondiale reposent dans ce petit lieu fleuri, très bien entretenu où règne une certaine mélancolie.

Rushian nous dépose dans un jardin aux multiples plantes médicinales. Un docteur herboriste nous acceuille et nous explique durant 30 minutes toutes les vertus des plantes que l'on rencontre. Il me fait essayer une mixture qu'il dépose sur une toute petite partie de mon avant bras et me demande d'attendre 10 minutes. Nous poursuivons notre cours. Au bout des 10 minutes il retire la crème avec un mouchoir et là, mes poils on disparus! Plus rien! Nada! Peau ultra douce. Ce sera la folie du voyage. Nous avons acheté plusieurs produits vendus dans des réceptacles de fortune pour un prix exorbitant.

Au détour d'un chemin, durant nos virées en tuck tuck, nous observons la vie sri lankaise.

Le Royal Botanic Garden nous permet de faire une pause dans cette journée qui parait être une course contre la montre pour en voir un maximum. 3 heures de temps à flâner tous les deux dans le jardin. Les jeunes couples s'y retrouvent également. C'est très romantique. Jadis, il été réservé aux souverains de Kandy. C'est le plus grand du pays et se déploie sur 60 ha. Après avoir parcouru les fleurs, arbres, jardins, nous restons près d'une heure à observer la quantité impressionnante de chauve souris nichées dans les arbres. Nous passons également un petit moment avec une petite famille de singe.

Entre temps, nous avons également eu l'occasion de visiter une tea factory. Mais nous en verrons plus dans les terres d'Haputale. Egalement le temple de Gadaladeniya qui garde un très beau bouddha en or. De part et d'autre, des grandes défenses d'éléphants. Rushian nous explique qu'elles ont été prises sur des éléphants malheureusement morts. C'est un animal sacré donc aucunes maltraitances sur les pachydermes. Le temple est entièrement en granite et serait le plus grand temple en pierre du Sri Lanka.

Nous finissons cette journée plus que complète par la visite du Temple de la dent. Ce temple garderait en lieu sur la dent de bouddha. Lors des cérémonies et offrandes, la salle de la dent, fortement gardée est ouverte aux visiteurs. Elle est conservée dans un reliquaire en or en forme de dagoba, qui contient 6 coffrets identiques de tailles décroissantes. Malgré le monde présent dans les lieux, entre touristes et locaux, le calme et le respect règne.

La journée s'achève par cette dernière visite. Nous parlons enfin argent. Pour 1 journée complète et demie, nous l'avons payé 4000 Rs soit 21 euros. Rushian nous conseille un restaurant typique. Nous optons pour le Kottu au beef et Masalah au poulet. Très bonne découverte. Et ce n'est pas épicé. Nous apprécions.


Temple de la dent : 1500 Rs par personne

Temple de Gadaladeniya : 300 Rs par personne

5

Nous quittons Kandy le lendemain. Rushian restera une très belle rencontre. Je ne pense pas que tous les tuck tuck proposant ce genre de tour étaient autant investis dans leur rôle de guide. Nous avons noté à notre tour un mot dans son carnet. Rushian est à l'heure à notre logement pour nous récupérer. Il nous demande d'être prêt à 7h30 tapante pour nous rendre à la gare routière de Kandy. Il faut apparement être présents à l'avance pour espérer avoir une place assise en seconde classe. Sachez qu'il est possible de réserver plusieurs semaines à l'avance une place en première classe et être sure d'avoir une place confortable et assise. Mais il s'agit d'un wagon qu'avec des touristes, certes fenêtres panoramiques mais nous avions envie de nous fondre dans la masse.Une seconde aventure nous attend. Le train arrive en gare à 09h05 soit 20 minutes de retard. Mais apparement c'est une habitude pour eux. Nous sommes pratiquement les premiers à rentrer dans le wagon et là tout est complet. Il s'est passé à peine 2 minutes et les gens sont déjà debout. Et là c'est un grand mystère. Les gens ne sont pas sorties? Il nous paraissait pas y avoir autant de monde de l'autre côté du quai...

alors vous les voyez vous les gens? 

Nous voilà debout, en équilibre pour 4h30 de trajet. Au bout de 20 minutes, les gens commencent déjà à s'asseoir sur leur sac de voyage. Les vendeurs ambulants font leur entrée dès le premier arrêt en vendant des samousas, des beignets de crevettes, des boissons. Il est difficile pour nous au vue de notre position d'atteindre la porte et de voir la vue. Nous passerons 2 heures ainsi jusqu'à ce que des touristes nous laissent leur place aux portes. Et là c'est partie et je retrouve le sourire! Les pieds dans le vide, nous voyons les paysages défiler. Le train avance à 10km/h donc nous avons le temps d'observer les plantations de thé, les cueilleuses...

Arrivés à Nuwara Eliya, nous rencontrons forcément un taxi , sans chercher, qui nous propose de nous amener à notre prochain logement. Nous ne roulons pas 5 minutes qu'il nous explique déjà qu'il est guide et nous montre sa carte. Au début nous sommes fermés à la discussion mais au final nous nous laissons porté et négocions avec lui. Pour 210 dollars à nous deux, il nous prend en charge de notre rencontre jusqu'à Mirissa notre dernière étape. Le prix du safari à Uda walawe est compris dans le tarif et nous bénéficions de ses services de taxi toute la journée. Après l'expérience des bus et trains, nous décidons d'accepter le deal pour les 3 prochains jours. Bon, au final, nous nous retrouvons avec son frère sans trop comprendre ce qu'il s'y trafiquait.

Souvent surnommé la "petite Angleterre", Nuwara Eliya était la villégiature favorite des pionniers anglais et écossais de l'industrie du thé. Le décors est assez étonnant. Nous retrouvons toujours cette ambiance de foule, tuck tuck qui vont et vient mais tout cela à côté de maisons coloniales, de cabine téléphonique rouge. Notre guide nous emmène dans une plantation de thé. Mais la route qui y mène en traverse une grande quantité. Les paysages sont magnifiques. De nombreux marchants de fruits et légumes attendent de vendre leur récolte. Nous n'avons jamais vu autant de légumes aussi colorés.

Nous visitons donc une fabrique de thé. Celle de DAMRO TEA.La visite est gratuite. Nous en profitons tout de même pour prendre le gouter à l'anglaise et le tea time.

Nous quittons la fabrique pour une cascade. Mais nous faisons plusieurs arrêts pour profiter du climat plus frais et agréable. Nous sommes à 1800 m. Le village le plus haut du sri Lanka.

Nous nous arrêtons aux Ramboda falls. Après avoir payé 50 Rs, nous avons le choix entre nous baigner dans la première cascade avec les locaux ou poursuivre notre chemin durant 30 minutes pour arriver au plus haut. Nous choisissons la dernière possibilité. La montée est tout de même assez rude. Nous croisons quelques bestioles. Une chienne décide de nous suivre tout au long du trajet.

Le soir nous mangeons dans un restaurant typique Indien conseillé par notre guide. La nuit est fraiche, heureusement que nous avons de grosse couverture. A penser quand vous allez dans cet endroit. Nous passons une des meilleurs nuits.

Le lendemain, nous découvrons la vue de notre logement. Très plaisant. Dommage que l'hôte n'était pas des plus sympas. Les femmes commencent le travail dans les champs très tôt.

Train Kandy/ Nuwara Eliya 250 Rs par personne

6

La veille et avant de rencontrer notre nouveau guide, nous avions déjà pris nos billets de train pour le trajet Nuwara Eliya / Ella. Nous décidons de tester le train Express pour profiter du paysage un peu plus confortablement. Le train est à 10h55 et le trajet durera 2h15.

Gare de Nuwara Eliya 

Cette fois-ci, nous pouvons profiter des portes du train sans trop de monde. Nous en profitons pour acheter quelques samoussa à un vendeur ambulant. Epicés mais très bon.


En arrivant sur Ella, notre guide nous attend avec son van et nos sacs qu'ils nous a gardé gentillement. D'ailleurs, durant ce voyage, nous avons appris à faire confiance. Nous poursuivons la journée en allant jusqu'au Nine Arch Bridge. Il s'agit d'un viaduc reposant sur 9 arches massives datant de 1921 durant la période coloniale des britanniques. Pour nous y rendre, il nous faut descendre une sacrée pente. La vue de ce pont en plein milieu de cette verdure est appréciable. Après avoir marché sur les rails, voilà qu'un train fait son entrée. Nous repensons à l'image que nous avions du Glenfinnan Viaduc en Ecosse. Mais dans une toute autre ambiance.

La remontée est raide. Mais nous sommes récompensés à l'arrivée par un bon coca-cola bien frais avec cette vue sur toute la vallée. De plus, la décoration tout en bois massive est plutôt sympa. Nous rejoignons notre logement en milieu d'après-midi. Gros coup de coeur pour le Ella Adam's view. La terrasse en bois avec cette vue imprenable est juste magnifique. Un logement que l'on conseille vivement. Le soir nous rejoignons le centre d'Ella à pied en 15 minutes environ. Nous décidons de nous poser au "Ella Breeze" qui propose des Mojitos et Hamburgers dans une ambiance cosy et lounge.

Vue de notre terrasse au Ella Adams View 

Le lendemain, après avoir pris un bon petit déjeuner sur notre terrasse, nous finissons par le Little Adam's peak. Le début de la balade s'effectue dans les plantations de thé. Nous rencontrons d'ailleurs quelques cueilleuses. Nous nous rendons bien compte de ce travail très difficile qu'elles font pour nourrir leur famille, et de notre point de vue pour pas grand chose. Sachez que pour une journée de travail, 15 kg de thé porté à bout de cervicale, elles gagnent 500 Rs, ce qui correspond à 2 euros 50.

Les cueilleuses de thé 

Ella est un endroit idéal pour la randonnée. Si vous n'avez pas assez de temps comme nous, le little Adam's peak est donc vraiment sympa. L'aller retour dur environ 1h30. Il faut quand même se préparer à 20 minutes de montée de marches avant d'atteindre le sommet. Nous nous retrouvons fasse à un paysage de fabriques de thé à perte de vue.

Il est 10h30 quand nous quittons Ella pour Uda Walawe.

7

Nous arrivons à Uda Walawe vers 13h. Le parc est réputé pour être l'un des plus propices pour voir des éléphants. D'après le recensement de 2011, ils seraient 600. Effectivement, après quelques minutes de 4x4 , nous voyons notre premier éléphant. Un second porte un collier. En réalité il s'agit d'un GPS posé par les soigneurs pour le suivre pendant quelques temps. Il vient de l'orphelinat juste à côté que nous verrons le lendemain.

Les 2 heures de Safari nous auront permis de rencontrer une vingtaine d'éléphants, des buffles, des biches, les mangoustes, des aigles et de nombreux autres oiseaux.

En fin d'après-midi nous profitons simplement de la piscine de l'hôtel. Ce sera la première fois du voyage et nous apprécions.

8

La nuit fut agitée. L'araignée retrouvée juste au dessus de notre lit après le restaurant nous a causé des hallucinations pour toute la nuit. Malgré tout, nous sommes prêts pour aller à l'orphelinat d'uda Walawe. A 9h, les soigneurs donnent le lait aux éléphanteaux. Nous ne pouvons pas les approcher, mais seulement les observer de loin. Ils sont très nombreux et font leur entrée au fur et à mesure. Certains sont têtus et c'est assez mignon à voir. Certes, certains se font rappeler à l'ordre par les soigneurs avec une petite tape sur les fesses mais nous n'y voyons pas de maltraitance à proprement dit.

Nous reprenons la route pour Mirissa. Le temps de la farniente arrive. Pour faire court, durant 3 jours, nous allons passer de la piscine au transat, en passant par la plage. Malheureusement la mer est très agitée donc il n'est pas conseillé de nous baigner. En allant sur Mirissa beach, nous trouvons tout de même un petit coin plus adapté. L'eau est chaude, les cocotiers sont là! Entre cours de Surf, massage, noix de coco, tout est réunis pour un bon repos. Un après midi, nous nous rendons un peu plus loin en tuck tuck dans une ferme pour tortue. Les explications que nous recevons, c'est qu'il s'agit de tortues en réhabilitation . Effectivement, certaines ont la carapace défectueuse. D'autres, ont étaient retrouvées coincées dans des déchets. De plus, et d'après le guide, le propriétaire de la ferme rachète les oeufs aux personnes mal intentionnées. Cela évite également que sur une portée de 150 oeufs, seuls quelqu'unes arrivent à atteindre l'océan. A la fin de la visite, nous avons donc l'occasion de choisir parmi des tortues ayant 2 jours et de les mettre sur le sable pour qu'elles rejoignent la mer.

3 jours après, nous quittons Mirissa pour Colombo.

9

Notre dernière soirée sur l'île, nous la passons sur Colombo pour pouvoir reprendre l'avion le lendemain à 21h30. Les tuck tuck roulent à toute allure, se mélangeant aux bus et voitures grand standing. Les sri lankais sortent du travail en costard très classe. La pollution se mélange à cette chaleur humide. Une fois les affaires déposées dans notre hôtel en pleine Galle Road, nous décidons de sortir pour découvrir cette ville. Nous nous trouvons sur l'artère principale menant au quartier du Fort. Nous faisons quelques kilomètres à pieds jusqu'à ce que l'on tombe sur un centre commercial. Baptiste en a profité pour aller chez le barbier. Après 1h30 de mise en beauté, nous nous arrêtons manger un dernier Kottu. Sans surprise, la nuit la rue est bruyante et nous avons l'impression que la vie ne s'arrête jamais.

Le lendemain, nous baladons dans Colombo pour essayer d'en voir un maximum avant de partir.

Nous allons jusqu'au quartier du Fort vers la demeure du président. Nous passons devant la World Trade Center sri lankaise.

Les buildings dominent la ville. De nombreuses constructions voient le jour et les grues fonctionnent à plein régime.

Nous allons vers le Lac South Beira dans le temple de Gangaramaya. Certainement l'un des temples les plus étonnants que nous ayons vu durant ce voyage. Il cache de nombreux trésors. Il possède un musée, une bibliothèque et une fantastique collection d'offrandes dorées et incrustées de joyaux déposés au fil des ans. Des mariés font leur entrée, des dames pleurent tout en déposant de l'encens, un moine effectue une bénédiction... Nous y passerons un long moment à observer les vas et viens, les trésors de ce temple.

A peine plus loin, un temple sur le lac se marie avec les buildings en fond. C'est l'endroit que nous avons préféré dans Colombo.

C'est ici que notre voyage s'achève. Une destination que nous conseillons vivement de part la variété d'activité et de choses à voir. Un jour vous serez dans la jungle, l'autre entrain d'observer les cueilleuses dans les plantations de thé... Un jour vous essaierais d'approcher les singes, l'autre vous observerez les éléphants d'un 4X4... Un jour vous serez pied nu dans un temple à la rencontre des boudhistes, l'autre vous serez au sommet d'un rocher à la vue époustouflante.